L’ergonomie au travail, c’est quoi ?

C’est un concept qui semble à la mode. On entend beaucoup parler d’ergonomie au travail, de mobilier ergonomique, d’installation ergonomique, etc. Mais est-ce vraiment une mode ou un nouveau concept ?

Pas à pas, je vous propose de découvrir l’ergonomie, son application dans un contexte professionnel et pourquoi c’est si intéressant.

L’ergonomie, c’est quoi ?

L’ergonomie est un art (pour reprendre le terme de A. Wisner, en lien avec l’art médical ou l’art de l’ingénieur) qui permet de rendre les choses adaptées à l’homme. On parle également de « discipline scientifique qui vise la compréhension fondamentale des interactions entre les humains et les autres composantes d’un système » (selon l’Association Internationale d’Ergonomie).

C’est en fait une idée très simple.

Si on prend une chaise, elle n’est pas adaptée à un enfant d’un an par exemple. Une chaise n’est pas ergonomique pour lui, car il ne peut pas l’utiliser correctement.

Cela concerne de nombreux éléments de notre quotidien : nos outils, notre environnement, notre travail. Et l’une des faces les plus visibles de cette discipline c’est l’augmentation du confort pour l’homme. Cependant sont également à prendre en compte les questions de sécurité et d’efficacité.

Pour résumer, est ergonomique ce qui peut être utilisé par l’homme avec confort, sécurité et efficacité.

L’ergonomie au travail, ça concerne quoi ?

La définition établie de l’ergonomie montre que finalement l’ergonomie est présente absolument partout. Elle concerne tant les moyens que les matériaux qui entourent les travailleurs et même l’ambiance sur place.

Dans le contexte professionnel, les services d’ergonomes et le recours à des éléments ergonomiques se font surtout pour des questions physiques. On met en place des solutions qui permettent aux employés de ne pas se fatiguer ou de ne pas développer divers troubles. Il suffit de lire la liste des maux provoqués par la position assise prolongée pour comprendre pourquoi les chaises et les bureaux sont les éléments les plus prisés pour accroître l’ergonomie d’un lieu.

Cependant il ne faut pas perdre de vue qu’en améliorant le confort physique on améliore la productivité et l’ambiance sur le lieu de travail. Difficile d’être aimable avec ses collègues quand on a mal au dos en permanence…

Concrètement comment peut-on améliorer l’ergonomie au travail ?

Il y a de nombreuses possibilités pour accroître le confort de chacun. Cela passe par des éléments dédiés à chaque employé et par des solutions plus globales.

Avoir des bureaux ergonomiques

Ici je parle du lieu, l’espace dans lequel tout le monde travaille. 

Pour améliorer l’ergonomie, il faut travailler sur deux points : la température et la lumière.

Trop chaud ou trop froid, on ne travaille pas bien, on a du mal à se concentrer, on augmente les pauses pour boire un café chaud ou un grand verre d’eau. La solution passe par un bon chauffage ou une bonne climatisation. Et il ne faut pas hésiter à déplacer les personnes.

Cette décision n’est pas toujours bien acceptée, mais autant installer celui qui a toujours trop chaud le plus loin du chauffage plutôt que de l’entendre se plaindre tous l’hiver qu’il fait trop chaud pendant que d’autres ont froid...

Trop sombre, on a du mal à rester éveillé et à se concentrer. Trop lumineux il peut être difficile de lire sur son écran d’ordinateur. La luminosité peut être améliorée avec des ampoules, des lampes individuelles ou simplement avec des rideaux ou des stores.

Enfin cela passe également par les espaces de repos et les déplacements. Puisqu’il est bon que de se lever régulièrement, il faut pouvoir le faire avec une mission (pour ne pas augmenter excessivement les temps de pause) et/ou le faire sans gêner les autres.

Avoir du matériel professionnel ergonomique

L’un des principaux soucis des employés assis est le mal de dos. Il faut donc créer des espaces de travail adaptés. Cela passe par des bureaux assis debout : plus besoin de faire une pause pour se lever régulièrement, il suffit de changer de position sans s’interrompre dans ses tâches.

Il est également possible d’investir dans des fauteuils ergonomiques ou pourquoi pas des swissballs ou des gym balls, ces gros ballons de sport. 

Il faut également s’assurer que l’écran est bien placé, qu’il y a de la place pour les jambes. Il est également important de s’assurer que chaque personne connaît les bons gestes. On peut avoir le réflexe de rapprocher son écran alors que c’est moins bon pour nous.

Enfin cela peut passer par des formations, de l’affichage, des ateliers de yoga/relaxation/auto-massage pour prévenir et soulager les troubles liés au travail quotidien.

Faut-il faire appel à un ergonome ?

Ici tout est une question de budget et d’objectifs. Souhaitez-vous faire un grand pas en avant ou y aller progressivement ?

Par exemple si vous vous apprêtez à déménager dans de nouveaux locaux, si vous devez pousser tous les bureaux pendant quelques jours pour refaire la climatisation ou autre intervention, il pourrait être intéressant de faire appel à un professionnel qui pourra revoir l’ensemble de vos installations.

Il est également possible de s’y atteler seul, en prenant le temps de demander à chaque employé ce qui pourrait améliorer son poste de travail. On n’y pense pas, mais permettre aux gauchers d’avoir une souris d’ordinateur pour gaucher, c’est déjà un premier pas vers plus d’ergonomie sur le lieu de travail.

Conclusion

L’ergonomie n’est donc pas une mode, mais une prise de conscience qui appelle à l’action. Et vous savez ce qu’on dit, 1 est toujours mieux que 0.

Si votre budget ne vous permet de rien faire d’autre que d’acheter des souris pour les gauchers ou des affiches sur la bonne position à adopter quand on travaille assis, faites-le !

Mais gardez tout de même en tête qu’améliorer l’ergonomie, c’est faire un investissement sur le long terme qui débouche sur moins d’arrêts maladie et une meilleure productivité générale.

Source : http://www.officiel-prevention.com/

);