Ergonomie au bureau, les bonnes pratiques pour éviter les TMS

Aujourd’hui, le travail de bureau concerne de plus en plus d’individus en entreprise. Bien qu’incontournable, le travail de bureau pose cependant un problème majeur au niveau sanitaire : le développement de TMS ou Troubles Musculo-squelettiques auprès de nombreux employés.

Les TMS correspondent à des douleurs qui se manifestent au niveau corporel à la suite de trop longues heures passées assis à travailler. Il s’agit principalement de douleur au dos, de maux de tête, de tendinites, de douleurs aux cervicales, de problème de surpoids, d’un manque flagrant de tonicité, entre autres manifestations problématiques.

Les répercussions du travail de bureau sur la santé sont bien réelles. Avec en moyenne 7 à 8 heures passées assis, on ne peut que constater les dégâts.

Toutefois, il existe une solution, ou tout du moins, un début de réponse permettant de palier aux problèmes de la sédentarité au travail : il s’agit de l’ergonomie, et c’est justement le sujet qui nous intéresse dans cet article.

Comment améliorer son poste de travail par des gestes simples ? Comment le réorganiser pour le rendre plus agréable à pratiquer ? Quelles sont les astuces ergonomiques à connaître pour mieux vivre le travail de bureau ? Autant de points sur lesquels nous reviendrons dans la suite de cet article.

Comment améliorer son poste de travail pour le rendre plus ergonomique ?

Rendre un poste de travail plus ergonomique afin de réduire, voire, d’éliminer les TMS, c’est possible ! Il est, en effet, possible d’optimiser un poste de bureau de façon simple et économique.

Premièrement, il convient de vérifier si les éléments en place peuvent être optimisés sans forcément devoir investir dans du matériel neuf. Pour cela, il faut vérifier :

Et enfin, il faut se poser les bonnes questions, est-on oui ou non assis la majorité du temps, et si oui ou non on est amené à travailler avec des documents papier.

Réorganiser son poste de travail est la première étape pour pouvoir évoluer dans un environnement plus ergonomique et moins néfaste pour votre santé.

On va pour cela se focaliser sur les trois éléments qui composent généralement un poste :

  • Le bureau
  • Le siège
  • Les accessoires informatiques (clavier, ordinateur et souris)

Tous réglés de façon correcte, ces éléments s’adaptent bien plus facilement au corps humain et diminuent considérablement le développement de TMS.

Comment rendre un poste de travail plus ergonomique ?

Après avoir parlé de la théorie, passons à la pratique. Voici les actions que vous pouvez entreprendre afin de transformer votre espace de travail en un espace ergonomique.

Régler le fauteuil :

La première chose à faire pour améliorer son poste de travail est de régler son siège. Pour ce faire, il faut s’asseoir dans son fauteuil de bureau en s’assurant d’être correctement placé au fond du siège, le dos bien droit et bien calé contre le dossier.

Ensuite, il faut procéder au réglage du fauteuil en faisant attention à ce que :

  • Vos pieds soient positionnés bien à plat au sol.
  • Vos genoux observent un angle de 90°. 

Une fois que vous avez trouvé la bonne position, assurez-vous de bloquer la hauteur du siège.

Dans le cas où votre siège ne dispose pas d’accoudoirs, assurez-vous de pouvoir reposer vos bras sur le plan de travail de votre bureau. Mais si vous disposez d’un siège dont les accoudoirs peuvent être réglés, c’est encore mieux ! Le réglage optimal de ces derniers consiste à en régler l’écartement et la hauteur afin que vos bras puissent s’y apposer de façon naturelle et agréable.

Afin d’éviter les TMS et autres maux, il est important que vos épaules puissent être toujours détendues. Cela évitera que vos cervicales ne soient trop sollicitées et que vous développiez par la suite des douleurs dans cette zone qui conduit très souvent à l’apparition de maux de tête.

Enfin, en position de travail, le fauteuil doit être positionné près du bureau. Il est d’ailleurs préférable que ce dernier puisse également se régler en hauteur afin de le faire correspondre exactement à votre position idéale et à votre morphologie.

Pour être parfaitement ergonomique, la hauteur du bureau doit pouvoir vous permettre de positionner vos bras sur votre plan de travail sans effort, dans le prolongement de vos accoudoirs.

Si ce n’est pas le cas ou si votre bureau ne peut pas être ajusté, une astuce simple consiste à augmenter la hauteur de l’assise de votre siège, puis à utiliser un marche pied afin que vos genoux puissent conserver un angle à 90°.

Opter pour quelques accessoires ergonomiques et pratiques :

Pour soulager les zones de douleurs, il est possible de se munir de quelques accessoires de bureau simples, pratiques, et à prix abordables.

Ces accessoires vous permettront de travailler de façon optimale tout en minimisant les répercutions négatives sur votre corps.

Voici donc quelques astuces à connaître pour dire adieu aux douleurs et TMS qui vous gâchent peut-être déjà la vie.

Utiliser une souris ergonomique :

Encore méconnue et pourtant bien plus ergonomique, la souris verticale, semi-verticale, ou le pointeur central, sont des souris qui vous veulent du bien… Mais là encore, on constate que les vieilles habitudes ont la vie dure !

En effet, les souris classiques, bien plus répandues, ont un positionnement à l’horizontale ce qui force le poignet à rester dans une position « cassée » et non naturelle. À l’inverse, les souris verticales offrent une prise en main parfaitement ergonomique et permettent au poignet et à la main de garder un alignement naturel.

Étant donné que la souris demeure un objet que l’on peut tenir en main pendant de très longues heures au cours de la journée, il n’est pas difficile d’imaginer à quel point les bienfaits d’une souris ergonomique peuvent être considérables.

Les résultats se font sentir non seulement au niveau de la main et du poignet, mais également : du bras, du coude et de l’épaule, avec un risque de TMS très fortement diminué.

Réglage de l’écran :

L’écran d’ordinateur est également un point essentiel pour améliorer l’ergonomie au bureau. Et là encore, les solutions ne manquent pas.

Tout d’abord, on peut commencer par régler la hauteur de son écran. Beaucoup l’ignorent, mais un écran mal réglé peut être à lui seul la source de nombreuses douleurs et de traumatismes, notamment au niveau des cervicales, du dos, et des épaules.

En axant son regard sur un écran mal réglé, on force son corps à adopter des positions qui ne sont pas naturelles et qui, à la longue, ont un véritable impact sur la santé.

Pour éviter de développer des TMS, il est conseiller de régler l’écran de façon à ce que le regard de l’utilisateur se trouve au niveau de la partie haute de l’écran tout en gardant le cou bien droit.

La posture du cou est alors neutre, ce qui ne produit donc pas de douleur même lors d’une utilisation prolongée.

Là encore, des accessoires simples peuvent améliorer davantage l’utilisation d’un écran d’ordinateur. Il s’agit notamment du bras support télescopique pour ordinateur. Si vous ne souhaitez pas investir dans un matériel de ce type dans l’immédiat, une astuce simple et économique qui consiste tout simplement à utiliser une ramette de papier afin de rehausser son écran.

Vous ne tarderez pas à le constater, un écran mieux positionné réduira les signes de fatigues visuelles, ainsi que les douleurs aux cervicales et les maux de tête.

Utiliser des supports inclinés pour vos documents papier

L’aménagement ergonomique d’un poste de travail passe également par l’utilisation adaptée de vos documents papier, car, là aussi, des TMS et autres douleurs peuvent se développer.

En effet, lorsque l’on travaille également sur des documents papier, de mauvaises postures peuvent être adoptées. Pour y remédier, il suffit de se munir d’un support de document ou d’un pupitre dont l’objectif est d’incliner favorablement les documents.

À noter que ce type de support est également bénéfique pour apposer un clavier. Cela permet d’avoir les documents ainsi que les touches directement dans son champ de vision, sans avoir à se pencher pour avoir une bonne lisibilité.

Les cervicales encore une fois sont moins sollicitées et la fatigue visuelle s’estompe.

En conclusion :

Vous l’aurez compris, passer d’un poste de travail mauvais pour votre santé à un poste de travail ergonomique ne tient qu’à quelques bonnes astuces et à quelques aménagements qui ne vous coûteront pas forcément très chers.

Les bénéfices pour la santé, mais aussi pour la productivité sont énormes. Alors pas question de s’en passer !

Nous l’avons vu, même sans investir, il est possible d’optimiser son espace de bureau grâce à quelques gestes simples.

Prévenir les TMS est nécessaire pour votre bien-être et votre santé sur le court, moyen, et long terme. L’ergonomie est là pour protéger votre corps, votre dos, vos cervicales, vos épaules, vos poignets, etc. Il n’est donc plus question de l’ignorer !

Enfin, dernière astuce pour favoriser votre santé au travail : pensez à bouger, à vous lever plusieurs fois par jour et à vous dégourdir les jambes aussi souvent que possible.

quis in id, vel, mattis ut elit. elit. nunc risus